Vous avez le pouvoir de décider du sort de la planète et de vos enfants!

« La Terre peut subvenir aux besoins de tous

mais pas à l’avidité d’un seul ». Gandhi

 

Comment contribuer à l’harmonie avec l’économie?

A Mouvement Altruiste, le sens de responsabilité est un point fondamental qui permet à chacun de prendre conscience de son pouvoir au sein de l’économie et d’y prendre une part bien plus active. Comme tout à chacun, vous possédez en effet ce qu’on appelle un “pouvoir d’achat”. Ce dernier vous confère une grande responsabilité puisque vous choisissez où vous dépensez et où vous placez votre argent. La première étape consiste à redonner de la conscience à ces actes fondamentaux que sont vos actes d’achat quotidiens, vos investissements et vos placements.

En tant que consommateur, vous êtes le premier acteur de l’économie

En tant que citoyens du monde, nous pouvons aujourd’hui affirmer sans nous voiler la face que ce sont bien nos choix de consommation à tous qui ont participé aux résultats que nous connaissons à l’échelle de la planète et de la société (dégradation de l’environnement, souffrance, pauvreté, inégalités sociales etc.): 

  • L’argent que vous placez dans certaines banques peut être utilisé pour financer l’armement ou des projets industriels qui participent à l’épuisement des ressources de la planète. Il peut également contribuer à des projets sociaux et environnementaux.
  • Vous avez également le choix entre acheter des produits alimentaires dans dans grandes surfaces qui contribuent à l’appauvrissement des paysans et à la destruction de l’environnement. En achetant à un producteur local et bio, vous pouvez aussi participer à travers vos achats, à la protection de l’environnement, à la création d’emplois et au lien social sur le territoire au vous vivez.
  • En souscrivant à votre offre de fourniture d’énergie, vous pouvez financer le développement des énergies fossiles polluantes et dangereuses telles que le charbon ou le nucléaire ou participer au déploiement des énergies renouvelables respectueuses de la planète.

Prenez vous conscience qu’à travers chacun de vos achats, vous participez directement à décider du sort de la planète?

C’est vous qui avez le pouvoir et ça, personne ne peut vous l’enlever!

Il est donc urgent de comprendre que vos modes de consommation, chacun de vos actes d’achats ont un impact direct sur le monde auquel vous aspirez. Sans remettre en question leurs responsabilités respectives, les grands groupes industriels ne font que répondre à la demande du plus grand nombre et jouent sur vos désirs inconscients. Vous avez donc en tant que consommateur le pouvoir de décider ce qui est bon pour vous, pour votre famille, pour vos amis.

Un nombre croissant de personnes souhaite voir le monde changer. Vous comme moi, nous ne nous reconnaissons plus dans cette société de consommation où le chacun pour soi a pris le dessus. Nous devenons nombreux à ne plus vouloir être le jouet de notre système économique, de l’autre, et pourtant, nous ne changeons rien ou insuffisamment nos habitudes insuffler ce changement. Le changement, même le plus petit, commence par soi même. Vous pouvez dès à présent décider de ne plus contribuer à ce dont vous ne voulez plus.

En définissant ici les grands principes auxquels devra répondre l’économie de demain, nous sommes donc conscients que nous devons aussi  porter ces principes en nous mêmes. Plus que jamais, et dans tous les aspects de notre vie, nous devons avant toute chose devenir le changement que nous voulons voir apparaître. Notre sensibilité, notre créativité, notre bienveillance ainsi que notre générosité, nous devons définitivement les mettre au service d’une société nouvelle, au service de l’humanité, de la nature, de notre planète, en un mot, de l’Univers auquel nous appartenons tous.

Ainsi chez Mouvement Altruiste, chacun des membres met davantage de conscience, jour après jour, dans ces comportements d’achat. Nous soutenons et favorisons des initiatives, des producteurs, des entreprises et aussi des banques qui participent directement et indirectement à l’harmonie de notre monde. Loin de toute idéologie, ce soutien repose sur des critères très pragmatiques et des exigences concrètes.

Ensemble, nous pouvons utiliser la force du nombre pour créer une société plus harmonieuse, celle que nous voulons voir apparaître.

Imaginez demain si nous sommes un million de personnes à refuser d’acheter des fruits et légumes en supermarché mais plutôt au producteur en agriculture biologique du coin? Nous nous réapproprions notre santé, nous relocalisons l’économie et nous prenons soin de la planète.

Ensemble, tous ensemble, portés par une même vision, nous pouvons changer les choses pour qu’enfin des décisions soient prises pour l’intérêt du bien commun, de la nature, de la planète et non plus pour satisfaire des désirs qui à long terme finissent par nuire à l’équilibre du plus grand nombre et de la planète. Comme le disait Gandhi « la terre peut subvenir aux besoins de tous, mais pas à l’avidité d’un seul ». Demain, tous ensemble, nous pourrons soutenir des  initiatives et des principes économiques qui profitent à tous. Demain, tous ensemble, nous pourrons refuser d’acheter les produits d’une entreprise parce qu’elle participe à quelque chose que nous ne voulons plus. Ces milliers, ces millions de consommateurs altruistes que nous serons ne sera pas un simple marché de plus pour les entreprises, puisque, portés par la force du nombre et nos convictions nous serons en mesure de fixer nos exigences. Nous serons en position de force pour décier ce que nous souhaitons. Notre impact et notre influence seront donc immenses en unissant nos volontés. Oui ce sera là notre plus grande force!!

L’appel de Mouvement Altruiste est une invitation à nous unir, nous, consommateurs concernés par l’état actuel de notre planète et de notre société. Ensemble rassemblons nous autour de valeures altruistes qui guideront notre consommation.

Une économie harmonieuse

Harmonie: n,f: “Rapport heureux entre les parties d’un tout”

Mouvement Altruiste prône l’harmonie. Car, que recherchons-nous véritablement si ce n’est le bonheur et l’harmonie en nous et autour de nous? Dans la nature nous ne pouvons que constater une évidence: l’harmonie est partout. On peut même dire que Nature et harmonie sont comme les deux faces d’une même pièce. En fait, l’harmonie est la loi qui régit la nature. Partant de ce constat, comment prétendre atteindre cette harmonie, à laquelle nous aspirons tous, si nos actes contrecarrent les principes fondamentaux du fonctionnement de la nature ?

Pourtant c’est malheureusement cette logique souvent inconsciente qui oriente nos actions et organise nos sociétés aujourd’hui. En effet, à travers l’économie notamment, nous limitons notre perception de la nature à une simple source de matières premières à notre disposition. La surexploitation ou la pollution pour ne citer qu’elles ne sont que les conséquences logiques d’un tel rapport à elle. En observant nos comportements, on peut dire que nous prenons la nature pour notre élève, avec hélas, les résultats que nous connaissons. Il est plus que temps de changer notre rapport à elle, car en fait, elle a fondamentalement toujours été une source de connaissances et d’inspiration pour nos initiatives et notre créativité. Elle est toujours là prête à nous pardonner et nous rendre service.

Au-delà de notre perception traditionnelle limitée, certaines voix se sont élevées pour constater que la nature s’apparente en fait à une bibliothèque de connaissances, ou chaque espèce serait un livre à part entière. De plus, la science reconnaît que le fonctionnement d’un écosystème naturel relève du miracle, tant la symbiose entre ses éléments est parfaite. Il suffit par exemple d’observer une forêt pour comprendre que tout est interdépendant et en parfaite cohérence. Comme le souligne Gunter Pauli, la nature est la meilleure école de commerce au monde et possède un MBA, un master of brilliant adaptation.

« La Nature a créé le seul système ou pour chaque offre il y a une demande et mérite à ce titre le prix Nobel d’économie ». Idriss Abderkane

Notre appel est donc le suivant : redevenons des apprentis de cette nature dont nous sommes tous issus et cherchons en elle les réponses à nos questions comme le suggérait déjà Einstein : “Regardez profondément dans la nature, et alors vous comprendrez tout mieux ”.

Une économie authentiquement altruiste est donc avant tout une économie qui participe à l’harmonie.

Parce qu’avec MA, le pragmatisme fait loi, il convient de prendre comme modèle le système le plus harmonieux d’équilibre et d’unification qui existe sur terre :  LA NATURE.

L’enjeu ici est de s’inspirer de la nature et de ses écosystèmes pour apprendre, innover durablement et recycler. On parle de biomimétisme. Comme nous pouvons l’observer, la nature est en mesure de produire à très grande échelle, en faisant participer l’ensemble des environnements (biologique, géologique…) et en parfaite cohésion, c’est à dire sans créer de déchet puisque tout est interdépendant. Par cette observation, nous pouvons également en conclure que la nature utilise un système de production en cycle.

Un des grands défis de l’économie est donc de passer d’un système de production en ligne, où les usines et systèmes de production sont isolés les uns des autres, à un système de production en cycle où l’ensemble des systèmes de production sont cohérents et interdépendants à la manière de ce que nous enseigne la nature.

« Ce n’est pas à la nature de produire comme nos usines, ce sont à nos usines de produire comme la nature”. Gunter Pauli

Cette application du biomimétisme à l’industrie s’appelle “la blue economy”. Cette posture est avant tout logique et positive. En effet, dès lors que l’industrie est en mesure de fonctionner en cycle nous cessons de fabriquer des déchets, puisque tout est réutilisé. Un tel système serait donc en plus beaucoup plus rentable. Plus réaliste encore, il en va de notre survie: ce mode de fonctionnement nous amène à coopérer avec la nature plutôt qu’à la détruire, en fait à nous auto-détruire.

En favorisant l’harmonie et le bien être, l’altruisme est également une posture qui permet de créer une économie plus prospère dont nous serions les premiers bénéficiaires.

Vous et l’économie de demain

Aujourd’hui, il est plus qu’urgent d’axer notre économie sur des valeurs humaines, altruistes. Promouvoir une organisation citoyenne de l’économie, encourager les comportements responsables des acteurs économiques et oeuvrer pour la construction d’un modèle de production écologique en total harmonie avec la société des hommes et la nature, telles sont les aspirations de Mouvement Altruiste. Nous souhaitons amener chaque membre de la communauté humaine à passer du statut de consommateur docile à celui d’investisseur responsable, dans le domaine du travail, de la finance, en ayant toujours en vue le bien-être des hommes et de l’environnement. Nous aspirons à voir les entreprises développer une éthique de production, qu’il s’agisse de commerce (commerce équitable) de technologie (recyclage des déchets ou mieux “zéro déchet”), d’innovations environnementales (ex: arbres lampadaires urbains, voitures à hydrogène), de recherche ou même d’industries dans le cadre d’une économie revisitée.

Vous pouvez donc prendre en main votre destin en devenant des acteurs à part entière de l’économie en finançant directement les entreprises à travers par exemple le principe d’économie participative. Il est  possible aujourd’hui de participer directement aux financements d’entreprises responsables, respectueuses de l’environnement et créatrices d’emplois. Il y a donc là une réelle et urgente nécessité. Avec cette posture, les citoyens participent à la prospérité de l’économie et aux financements des entreprises qui lui apportent des biens et des services indispensables à leur bien être. Ces derniers réalisent par là un des principes fondamentaux de la nature: veiller à la santé de l’autre pour assurer la sienne. Cette interdépendance s’inscrit pleinement dans l’économie de demain, l’économie participative.

Une économie à réinventer

Outre le financement des entreprises, la gouvernance de ces dernières est également à réinventer. Notre monde est dirigé par une économie verticale et agressive. Ses principes de gouvernance sont principalement orientés autour du profit et de la rentabilité au détriment du bien être de l’organisation. En outre, sa gestion de la répartition des richesses n’est pas satisfaisante dans la mesure où l’effort de chacun n’est souvent pas récompensé à juste valeur. En effet, nous prônons une répartition juste et équitable du fruit de la réussite de l’entreprise au sein de laquelle chacun puisse trouver sa place. Une alternative serait donc la mise en place d’une économie plus participative, modèle qui permettrait aux entreprises de redéfinir leur schéma de fonctionnement.

« La jeune génération représente 20% de notre population mais 100% de notre avenir”. Richard Williams

Tout comme l’industrie devra se réformer et produire comme la nature, l’entreprise de demain devra s’adapter aux modes de pensées émergeants. Ces derniers sont incarnés par ce qu’on appelle les millenials. Ils sont la “nouvelle génération”, les nouveaux citoyens, les nouveaux acteurs économiques d’une société en mouvement. Reconnaissant que dans le monde tel qu’il fonctionne actuellement, leur avenir est incertain, ils développent un sens pratique de la réalité économique et s’orientent vers un système qui se passe des intermédiaires et des hiérarchies. Ils se réalisent dans des principes collaboratifs. De ce fait, ils changent l’humain en profondeur. Grâce à la technologie, ils sont ici et ailleurs en permanence, leur savoir est immense, la transmission de celui-ci est facilitée par les réseaux. Ils ont l’habitude du dialogue connecté ce qui valorise la confiance en l’autre. L’entreprise de demain devra s’adapter au mode de pensée des millenials et non le contraire, ce qui présage un changement significatif du modèle économique dans un futur proche. Les critères de réussite d’une entreprise ne passeront plus par ses seuls résultats financiers, mais aussi par une bonne gestion de l’humain et de son environnement. C’est l’application du principe holacratique. L’holacratie fait déjà ses preuves. Elle permet l’existence d’un système décisionnel horizontal: chaque décision est prise par l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise sans considération hiérarchique. Les compétences, les aptitudes et les potentiels de chacun sont valorisés. Cette horizontalité est une conception du travail directement inspirée du fonctionnement de la nature .

C’est le modèle que MA soutient: permettre d’entreprendre en devenant des citoyens responsables  au sein d’un système économique bienveillant en adéquation avec la planète et ceux qui l’habitent.