Et si vos voisins étaient vos amis?

« La première oasis est celle qui rassemble les consciences et les coeurs autour de valeurs communeset qui émerge de la transformation individuelle
et intime de chacun d’entre nous. »
Pierre Rabhi

Etat des lieux

Les temps modernes ont considérablement modifié l’organisation de l’espace, refaçonné les paysages et bouleversé les rapports sociaux, le « Vivre Ensemble ». Aux espaces communautaires à échelle humaine se sont substitués des logements collectifs impersonnels, des résidences pavillonnaires cloisonnées favorisant le repli sur soi et le clivage entre les individus.

La construction effrénée d’habitats individuels, le bétonnage systématique, l’incohérence des distances entre notre lieu de travail et notre lieu de vie, la pollution intérieure de nos habitats entraînent un enlaidissement de notre cadre de vie, une pression accrue sur les équilibres naturels et l’absence de mixité sociale. Les individus se retrouvent agglomérés sans être en lien.

L’influence de l’habitat sur nos modes de vie

Pour reprendre le préambule du mouvement Colibris sur l’habitat, « notre habitat et notre environnement influent directement sur notre joie de vivre, notre équilibre, nos projets et notre lien à la nature ». Au sortir du lit, le sentiment qui nous habite lorsque nous posons les pieds à terre détermine l’état d’esprit dans lequel nous allons aborder le cadeau de cette nouvelle journée qui s’offre à nous comme une nouvelle naissance. Nous avons donc besoin de nous sentir sereins, calmes, joyeux, « comme à la maison ». Ainsi, la prise en compte de l’amélioration constante de notre cadre de vie influe directement la connexion intime à soi, à l’autre, à Mère Nature.

A Mouvement Altruiste, nous sommes intimement convaincus que prendre soin de soi et de sa demeure intérieure doit se matérialiser dans l’organisation d’un « Vivre Ensemble » harmonieux et respectueux de toute forme de vie.

Le Vivre Ensemble

L’être humain depuis les origines a toujours vécu en communauté. L’organisation humaine spontanée s’est toujours faite dans le sens de la communauté selon des critères de survie, de ressources du territoire. Tous les grands penseurs tels que Platon considèrent que la communauté idéale est celle ou chaque individu reconnaît les autres, il n’y a pas d’anonymat. La communauté est alors un corps social où chaque individu s’inscrit dans la logique du donner et recevoir. Contre le culte du chacun pour soi et contre la méfiance envers l’autre, nous prônons le choix du Vivre Ensemble où la coopération et l’associativité régissent les relations entre les êtres. Plus que jamais, nous avons besoin de nous reconnecter à nous-mêmes, aux autres, à la Terre pour combler nos besoins vitaux, redonner du sens à nos vies, dans la joie et la simplicité. Chercher des moyens de construire un Vivre Ensemble harmonieux et respectueux de la Terre à laquelle nous devons la vie est la seule voie possible pour demain. Il s’agit non seulement d’une quête de sens et mais aussi d’une quête de cohérence où l’être humain n’est plus au-dessus des lois de la nature mais constitue un des différents maillons de l’écosystème en synergie

Reprenons notre place

Plus que jamais, au cours des dernières décennies, l’être humain s’est perdu dans le culte de la personnalité et de la réussite personnelle. En se prétendant au sommet de la pyramide du vivant, nous avons oublié d’où nous venons et avons fait preuve d’égoïsme, d’orgueil créant les déséquilibres que l’on connaît aujourd’hui. Le lundi 8 août 2016, l’humanité a commencé à vivre à crédit : elle a consommé en huit mois le capital naturel que la planète peut renouveler en un an

En descendant de notre piedestal sur lequel nous avons eu l’illusion de trouver notre véritable identité, nous sommes invités à faire preuve d’humilité et à procéder à une remise en question salutaire. La nature ne nous juge point. Le Vivre Ensemble nous ramène donc à la raison d’être de Mouvement Altruiste : le respect de toute forme de vie induisant le repositionnement de l’homme au sein d’un écosystème durable et soutenable pour la planète

La simplicité volontaire et heureuse

« La civilisation dans le vrai sens du terme ne consiste pas à multiplier les désirs mais à les réduire volontairement. Cela seul instaure le bonheur et le contentement tout en accroissant notre capacité de servir ». Gandhi.

La simplicité volontaire consiste à mieux comprendre ce qui procure à l’être humain une satisfaction véritable et à ne plus être assoiffé par ce qui engendre davantage de tourments que de bonheur. Nos lieux de vie doivent privilégier une vie simple centrée sur l’essentiel, notre bien-être, notre temps et notre énergie, à une vie opulente liée à de nombreux avantages matériels obtenus au prix d’un stress élevé

La simplicité volontaire est à la fois heureuse et altruiste car elle n’incite pas à concentrer entre quelques mains des ressources disproportionnées, qui répartis autrement amélioreraient considérablement la vie de ceux qui sont privés du nécessaire

Le respect du vivant

Le retour à un mode de vie cohérent et au bon sens nous amène naturellement à construire nos lieux de vie de manière écologique afin de s’offrir des maisons saines et durables pour les générations futures. Cela implique le retour à l’utilisation de matériaux nobles et naturels économes en énergie, déchets et en eau, au recyclage de matériaux encore utilisables. Une des conséquences naturelles de cette approche est la préservation de notre santé car nos maisons actuelles sont encore trop souvent polluées par les nombreux matériaux de construction industriels et les produits chimiques.

L’Altruisme, pierre angulaire du Vivre Ensemble

Comme le dit Pierre Rabhi, « la première oasis est celle qui rassemble les consciences et les cœurs autour de valeurs communes et qui émerge de la transformation individuelle et intime de chacun d’entre nous ». En effet, la crise actuelle est avant tout humaine et il ne suffit pas de partir vivre dans un écolieu pour accéder au bonheur. C’est en prenant soin de soi et des autres que nous développons naturellement une posture d’amour, de bienveillance et de compassion qui nous reconnecte à la vie dans toutes ses formes. Nous reconnaissons en l’autre la manifestation du potentiel créateur illimité de la vie et considérons ses talents, ses faiblesses qui font de lui un être humain authentique qui prend sa place au sein d’un groupe. C’est cette diversité qui créé la magie de la vie communautaire. La vie y est matériellement très simple mais très riche au niveau spirituel et relationnel.

LA Video de Mouvement Altruiste